RETOUR

Vallée de la Dordogne

MARTEL - CHEMIN MARTEL / GLUGES

Abandon du chemin botanique

Ce printemps 2004 assistera à la veillée funèbre du Chemin botanique Martel/Gluges. Trop de dégradations, trop d'atermoiements de la commune qui n'a pu prendre une décision concernant sa sauvegarde obligent maintenant les bénévoles de l'association des Chemins pédestres de Martel à jeter l'éponge.

"Des couleuvres, il y en a sur le Causse, mais nous bénévoles, nous avons dû en avaler plus d'une", explique Georges Boutang, vice-président de l'association. Le Chemin botanique a été créé, il y a plus de cinq ans par l'association des Chemins Pédestres. "Nous avons fait un gros travail de remise en état, nous avons débroussaillé, enlevé les pierres, redressé certains murets et restauré une gariotte. Ensuite, nous avons répertorié les plantes et les arbustes caractéristiques du milieu caussenard et posé des panneaux de signalisation pour sensibiliser les promeneurs à cette richesse végétale".

Le coût d'une telle réalisation s'est élevé à 10 199 , financé par le Conseil général (3 536 ) et par des sponsors privés et adhérents de l'association (6663). Tout cet ouvrage a été entrepris sur un chemin qui était condamné par la broussaille depuis plus de cinquante ans. Les riverains agriculteurs qui devaient accéder à leurs parcelles passaient par une voie parallèle.

"Depuis la réouverture de ce chemin, les riverains passent avec leurs engins en détruisant tout sur leur passage. Nous leur avons proposé des solutions : ouverture d'un chemin de substitution, limitation de la fréquentation à une certaine période de l'année, mais aucune suite positive nous a été donnée.

Nous avons soulevé le problème auprès du maire Jean-Claude Requier qui n'a pas voulu réagir aux dégâts occasionnés à plusieurs reprises par des personnes clairement identifiées".


 

Sans aucun appui de la commune qui laisse faire, usés par les travaux de réhabilitation à répétition qui fondent comme neige au soleil après quelques heures, les bénévoles de l'association ont annoncé par courrier à tous les partenaires institutionnels et privés qu'ils cessaient tout entretien et toute restauration. "Malgré les centaines de marcheurs, qui arpentaient ce Chemin botanique, malgré les centaines d'enfants des écoles qui venaient découvrir la richesse végétale grâce aux panneaux pédagogiques, l'association abandonne cette réalisation".

Le dégoût, le regret et la tristesse dominent "Nous sommes allés au bout de ce que nous pouvions faire, nous avons été contraints de faire ce choix. Le Chemin botanique était le fer de lance des circuits pédestres de la commune de Martel. Aujourd'hui, il disparait car l'intérêt privé a prévalu à l'intérêt de la communauté".

 

L'association des Chemins pédestres a décidé de jeter l'éponge

Commentaires du WebmestreRETOUR
C'est un scandale ! Pour l'avoir parcouru et l'avoir apprécié je peux affirmer que ce chemin était une réussite, à tout les points de vue. Dommage que l'association n'ait pas été soutenue par la mairie, celle-ci ne se rend pas compte qu'elle perd un de ses atouts touristiques.
La Semaine du Lot du 4 au 10 mars 2004