RETOUR

LA VERCANTIERE.

Deux circuits d'interprétation sont désormais ouverts au sein de l'espace naturel sensible des lande du Frau.

Savoir interpréter la nature


Une visite guidée sur les sites du Frau et du Dégagnazès était organisée le 12 avril dernier par le Conseil général, en présence d'élus locaux, de responsables ou de membres d'associations locales. Bernard Choulet, vice-président du Conseil général, était accompagné de Danièle Deviers, conseiller général, et de Gilles Vilard, maire de Lavercantière et président de la communauté de communes du pays de Salviac.

Le site de 430 hectares sur les communes de Lavercantière et Peyrilles est remarquable pour ses milieux naturels originaux, sa faune, sa flore et son patrimoine culturel et historique. Pour ce qui est de ce dernier, on recense le prieuré du Dégagnazès fondé en 1235, le fossé du Diable qui entourait le monastère et aurait, selon la légende, été creusé par le Diable après avoir passé un pacte avec les moines, des traces de poteries gallo-romaines et d'une activité sidérurgique médiévale. C'est aussi le lieu d'une foire ancestrale très renommée, donc très fréquentée, en septembre : la foire aux melons (goûteux) et aux ânes, et aussi beaucoup d'autres attractions.

Quant au site du Frau, des travaux ont mis en valeur la découverte de la flore et de la faune avec les aménagements de sentiers en milieu forestier, d'une loge végétale, d'étangs, de passerelles sur les parties les plus humides, d'une sécurisation des parcours et la création d'un guide d'interprétation avec 9 stations. Un véritable balisage du sentier de promenade et randonnée sur 2,4 km.

Une liaison de 2 km fait la jonction avec le circuit d'interprétation du Dégagnazès pour un nouveau parcours de 4,3 km qui part de l'ancienne école, passe par le prieuré et le fossé du Diable. D'importants travaux d'aménagement, de sécurisation et de balisage du circuit ont permis leur mise à disposition pour d'agréables promenades instructives grâce à l'apport d'aides pédagogiques sous la fonne de documents disponibles dans les offices de tourisme, moyennant 1, qui peuvent être insérés dans les bornes qui jalonnent les circuits afin de pouvoir se repérer.

Ces deux nouveaux circuits d'interprétation s'intègrent dans les cinq espaces naturels sensibles du Lot que sont La Braunhie, entre Caniac-du-Causse et Fontanes-du-Causse, les vallées de l'Ouysse et de l'Alzou, près de Rocamadour et Gramat, la Couasne de Floirac, un bras mort de la Dordogne, la vallée de la Masse, aux Arques, et enfin les Landes du Frau. Tous ces lieux sont gérés par le Conseil général du Lot avec la volonté de les rendre accessibles grâce à l'aménagement de parcours de balades et la publication de guides. Un moyen de découvrir ou redécouvrir la vraie nature.

Denis Gomez

Commentaires du WebmestreRETOUR
Bon but pour une promenade, un peu court pour une randonnée, il reste à trouver un complément de sentiers pour l'englober dans une vraie randonnée
La Semaine du Lot du 20 avril au 26 avril 2007